dimanche 17 février 2019

St Valentin à notre façon . . . . . .


Le soleil se lève et nous sommes sur la route
il y a de l'ambiance dans la voiture  😉
" La vie est belle  "


Il a encore bien gelé cette nuit
les prés sont tous blancs mais la route est sèche 




Un premier indice devrait déjà vous mettre dans la bonne direction ! 


Bon cette fois vous avez trouvé ! 😊
Nous allons passer la journée dans les Vosges 



Une très belle épaisseur , pas de problème pour circuler
il faut juste faire attention et les pneus neige sont recommandés !


Nous voici arrivés au col de la Schlucht
Le col de la Schlucht est l'un des principaux cols du massif
des Vosges situé entre les communes du Valtin ( Vosges )
et de Stosswihr ( Haut Rhin )
L'appelation provient du mot Allemand
" Die Schlucht signifiant la gorge , le défilé .
Il est situé à une altitude de 1139 m


Pour nous cette année , juste une belle balade
et le plaisir de regarder tous ces skieurs
14 ° affiché au thermomètre de la station à 11 heures !






Nous avons pris l'apéro à la terrasse face au soleil


les vestes étaient vraiment de trop . . . . 


Ensuite direction le col du bonhomme
pour le déjeuner la marche çà creuse . . . . . 😉



Un repas tout simple
Un  velouté de carottes potiron
La planche du skieur ( charcuterie fromage et salade )
et une île flottante


Nous voilà prêts pour une seconde balade dans la neige
mais se sera pour la prochaine fois . . . . . 😉







jeudi 14 février 2019

L'église St Germain de Pleyben




Au maître autel se trouve un retable à tourelles ( 1667-1668 )
et un tabernacle à deux étages .
De gauche à droite on voit le Christ sauveur
St Marc , St Paul et St Luc



Les orgues date de 1693 c'est l'oeuvre de Thomas Dallam
restaurées en 1877 par le facteur d'orgues M Heyer puis en 1994
Le buffet d'orgues est l'oeuvre de Michel Madé de Morlaix


La restauration de 1994 a été confiée à Denis Londe
facteur d'orgues dans le Jura
Les travaux de restauration ont duré 2 ans et ont consisté
à restaurer le buffet  à compléter
le grand orgue de Heyer et à reconstruire un positif des Do ( s )
et une pédale indépendante .



Le retable du Rosaire 1696-1698 oeuvre du sculpteur
Jean Cévaer de Pleyben et du menuisier Yves Le Seven
La peinture et la dorure du retable d'Olivier Grall de Landerneau
datent de 1736 .



Le vitrail principal daté du XVI siècle représente la passion du Christ
Les deux vitraux latéraux représentent
l'un l’arbre de Jessé ,l'autre Jésus et les apôtres .





Le confessionnal


Statues de St Pierre et St Paul XVI siècle


St Yves entre le pauvre et le riche XVI siècle


Les sablières 1571 sont l'oeuvre d'un sculpteur anonyme .
 thèmes La Mort , la Vie du Christ , la Cupidité
la Fantaisie et le prophétisme 250 personnages représentés






Vitrine d'orfèvrerie

- Une belle rencontre -
Durant notre visite , le Monsieur que nous avons rencontré
devant l'église et qui nous a ouvert la porte , nous a observé !
Voyant que nous étions très intéressés par l'église et ses trésors
il est venu vers nous et nous a proposé d'éclairer l'église
et de visiter la sacristie ce que nous avons accepté bien évidemment
Un bel échange et de nombreuses explications . . . 
La sacristie ne se visite pas en règle générale ! 😉
_______________________


La sacristie est située au chevet de l'église .
 Elle date de 1719 et reprend le plan quadrilobé de la chapelle
bâtie pour Henri deux à Villers-Cotterêts , une tour centrale
avec une coupole et un lanternon entouré de 4 tourelles avec coupoles
au cul-de-four et contre-forts à pinacle .


Le plafond de la sacristie



L’armoire et la bibliothèque travaillées en arrondi
suivant la courbe du mur de la tour .



Fontaine en cuivre surmontée de la coquille XVII siècle

Un grand merci à ce monsieur qui nous a conté l'histoire
de cette église mais aussi sa propre histoire au sein de cette ci ! 
Ses belles rencontres au ministère de la culture et encore bien d'autres . . .
Une visite qui devait durer une demi heure
et qui finalement a duré une heure et demi !

Je vous dis à très vite je suis en mode vacances
p'tits et grands  loups !  

🐺🐺🐺🐺🐺🐺🐺





dimanche 10 février 2019

Le Clos paroissial de Pleyben

Le clos paroissial de Pleyben est constitué de 5 éléments
indissociables , l’église , l'ossuaire , la porte monumentale
le Calvaire et le mur d'enceinte chef d'oeuvre d'art religieux
L'enclos est sans conteste l'un des plus beaux et des plus complets
de Bretagne . Cet édifice remarquable est classé monument historique
Sa construction date du XVI et XVII siècle et a été complété
par la sacristie et l'édification de la porte monumentale
dite " porte des morts "
Le mur d'enceinte qui cerne l'ensemble a pour symbolique
la séparation du monde des vivants de celui des morts !
Il empêchait aussi les animaux de franchie le seuil de l’enceinte sacrée !


L'édifice est dominé par deux clochers , le plus remarquable est celui 
de droite ( tour St Germain ) Ce dernier de style Renaissance est couronné
par un dôme à Lanternons , l'autre porte une flèche gothique



Le calvaire date de 1555 à 1650
Au dessus du porche d'entrée une inscription et la date de 1555
" En l'honneur de Dieu et Notre Dame et de monsieur St Germain "











Dans la partie ronde une curieuse sacristie
que nous aurons l'occasion de visiter . . . . . .  😉



La chapelle funéraire , il s'agit d'un ancien ossuaire du XV siècle
La date de 1733 qui figure au dessus de la port correspond à 
une restauration 28 octobre 1736
L'édifice surnommé " Chapelle des Trépassés " dédié
à St Simon et St Judes .


Porche d'entrée




Sous le porche d'entrée à l'église des statues


La suite , c'est jeudi prochain . . . . . 😉
çà vous laisse le temps de tout lire et d'admirer ce chef d'oeuvre  .
Et moi de prendre le temps de répondre à vos commentaires !
- Bon dimanche à vous tous et toutes -

-------------------------------------------
Une anecdote à lire où pas si vous avez le temps  😊
Ce n'est pas la première fois que nous allons à Pleyben mais
 les photos sont dans les albums , il y a deux ans nous y sommes retournés
malheureusement impossible de rentrer dans l'église 
il y avait un enterrement . . . . .
Notre périple de décembre passait par Pleyben alors nous en avons
 profité mais en arrivant devant la porte de l'église déception 
elle est fermée !!
 Il est 9h30 nous faisons le tour  c'est peut être trop tôt !
Mais non toujours fermée !
Pas de chance . . . . .
En rebroussant chemin j'aperçois un monsieur . . .
Je dis à Claude : c'est bizarre j'ai l'impression que ce monsieur
doit être le bedeau !
Nous attendons qu'il soit à notre hauteur et je lui demande
- peut être savez vous si l'église est ouverte en semaine !
- mais elle est ouverte
- Non je vous assure nous avons essayé deux fois !
Un sourire se dessine sur son visage 😊
- Venez avec moi 
Nous nous présentons devant la porte et là il nous montre
la porte est munie d'une poignée ronde qui normalement se tourne vers la droite
oui mais vous savez bien 
Les Bretons ne font jamais comme les autres 😄
celle ci se tourne vers la gauche car elle est montée à l'envers


Il y a une petite flèche rouge qui l'indique mais dans la pénombre
du porche nous ne l'avions pas vu !  😄
Nous pénétrons dans l'église à la suite du monsieur
qui vaque à ses occupations paroissiales 
J'avais vu juste . . . . . .  enfin presque pour la suite il faut revenir ! 😉